Yves Lambert

Lambert est un artiste qui relève haut la main les aventures, les risques et les défis avec passion et fougue. Par son parcours atypique, il est une figure marquante qui a su faire reconnaître la musique traditionnelle au-delà des frontières québécoises et canadiennes.
Yves Lambert est un musicien et chanteur autodidacte curieux et audacieux. L’aventure commence en 1976 où Yves Lambert et deux autres complices forment le groupe La Bottine Souriante – devenu par la suite un groupe culte du Québec. C’est à travers ses 26 ans de vie Bottinienne qu’Yves Lambert apprends son  métier en  participant aux multiples tournées et émissions télévisées à travers le monde. De tempérament créatif, Yves Lambert a été un des instigateurs majeurs à l’ouverture musicale du groupe. Son rôle de porte-parole, musicien, chanteur-soliste, chercheur et co-réalisateur  des 11 albums  de la Bottine souriante vendus à plus de 500 000 exemplaires dont certains sont certifiés, or et platine et récipiendaire de plusieurs distinctions (Félix, Junos et BBC Awards …) ont marqué l’imaginaire collectif. En janvier 2003, Yves Lambert quitte La Bottine souriante et relève le défi de nouvelles aventures en créant le groupe Le Bébert Orchestra (2004 à 2012) et Yves Lambert Trio (2012 à 2017) qui donnera l’occasion à Yves Lambert de rechausser ses bottines à travers le monde.
On reconnaît à Yves Lambert son caractère d’explorateur avec son album Les Vacances de Monsieur Lambert sorti en 1998,  gagnant de 2 Opus, l’album est salué par la critique pour sa qualité musicale. Sa manière bien personnelle et son authenticité d’aborder la poésie des chansons contribue à sa grande propension d’interprétation. On peut entendre la voix de Lambert dans  « Boisson d’Avril » de Groovy Aardvark, «l’Ivrogne et le Pénitent» d’Éric Lapointe; « Malabaraise » de Baudelaire -Ferré; les 12 hommes rapaillés de Gaston Miron; Caleb dans la comédie musicale « les filles de Caleb ». Attaché à ses racines, il n’hésite pas à reprendre des œuvres engagées des figures identitaires du Québec, tels que Raymond Lévesque, Gérald Godin et Gilbert Langevin. Dépassant sa zone de confort, Yves Lambert personnifié le « mon oncle du Lac St-Jean de Virginie » et «  le gars de la campagne » dans un spectacle de Mike Ward.
C’est donc son naturel et sa perspicacité qui lui ont permis d’acquérir une notoriété dans les milieux artistique et traditionnel.

Apparaît dans :