Karine Belly

Quand une actrice, à peine sortie du cours Florent de Paris, se fait remarquer, engager et diriger par le réalisateur Jean-Luc Godard dans son film For ever Mozart, on peut lui prédire une carrière florissante. Dans le cas de de Karine Belly, la prédiction se serait avérée on ne peut plus exacte. En effet, une fois ses diplômes en musique, en danse et évidemment en théâtre sous le bras, elle débarque à Paris et rayonne tant au théâtre que sur les écrans français, grand et petit. Elle foule les planches aux côtés de Jean Lefevbre dans Pauvre France, puis partage celles-ci avec Pierre Arditi et Bernard Murat sous la direction de ce dernier dans Le mari, la femme et l’amant de Sacha Guitry. S’enchaînent alors les pièces et les représentations à Paris, à travers la France et dans plusieurs pays. En 2009, elle parcourt son pays natal avec la pièce Un type dans le genre de Napoléon, aux côtés du comédien Martin Lamotte. Au cinéma elle croise le fer avec Juliette Binoche et Jean Reno dans Décalage horaire, puis avec Sophie Marceau et Vincent Perez dans Je reste. Elle joua également dans L’homme au masque de fer, Les Bronzés 3, et tout récemment dans Erreur de la banque en votre faveur. La télévision lui sourit dans les téléfilms Allerretour dans la journée et Les Aventuriers des mers du sud en plus d’une dizaine d’autres. Ici, c’est le théâtre qui le premier lui a ouvert les bras, avec la comédie musicale Neuf, mise en scène par Denise Filiatrault. Son interprétation de Gretchen dans la pièce Boeing Boeing mise en scène par Serge Postigo, fut saluée tant par le public que par la critique, L’Avare de Molière, Sunderland au théâtre Jean-Duceppe, L’invité de David Pharao ou Columbo qu’elle joua aussi bien à Paris qu’au Québec font de Karine une actrice de talent aux horizons multiples.

Crédit photo : Lisa Lesourd 

Apparaît dans :