Michel Barrette

Michel est le seul à pouvoir se vanter d'être originaire de deux régions: il est né à Chicoutimi et a vécu à Alma. Les étés de son enfance, il les passe chez son grand-père à écouter les histoires colorées de ce conteur fabuleux qui l'inspire et lui sert de véritable modèle; on comprend donc sa facilité à raconter des histoires! Lorsqu’on connaît Michel aujourd'hui, ses choix en début de carrière peuvent nous sembler cocasses. Tout d'abord, il s'engage dans les Forces Armées: c'est un peu sérieux. Puis, il devient agent de collection: c'est vraiment trop sérieux! Parce qu'il a le verbe teinté, on l'embauche comme directeur de crédit dans une Caisse Populaire. Finalement, il découvre l’improvisation en 1982. Une révélation pour le potentiel inépuisable de cet artiste polyvalent. Il annonce donc à son patron qu'il change résolument d'emploi et qu'il sera désormais comédien. Tout un virage! Un humoriste, conteur, acteur et animateur était né!

Le 7 juillet 1983, Michel participe au Festirame d'Alma; c'est à ce moment précis que naît Roland Hi!Ha! Tremblay qui remporte un vif succès lors des multiples représentations de son spectacle à travers la province. Puis, il est invité à l'émission Casse-Tête à Télé-Métropole et en devient le co-animateur pour les saisons 1987-88. En mars 1989, Michel partage pour la première fois la scène avec Roland Hi! Ha! dans son premier one-man show intitulé "En spectacle avec Michel Barrette" qui connaît un succès retentissant. Pour Noël 1988, il lance son premier album, Le temps d'une dinde qui devient LE succès du temps des fêtes comme en témoignent les 250 000 copies vendues.

En 1991, tout se bouscule: pendant qu'il tourne le film La Postière à St-Narcisse, il enregistre Scoop à Montréal, il joue Parent-Barrette sur la scène du Vieux-Clocher de Magog, promène Hi !Ha ! dans des congrès en province et anime une chronique automobile originale au Francoeur Show à CKOI. En 1992, tandis qu'on découvre un côté un peu plus dramatique de Michel sous les traits de Vandal dans Scoop, Stock Film International lui propose de jouer le père de Mitsou dans le film Coyote. Depuis, Michel a participé à de nombreux films et téléséries : Les Boys, Mourir d'amour, Les grands procès, 10-07, Paparazzi. En juillet 1996, le déluge du Saguenay l'amène à animer le plus gros spectacle d'entraide jamais vu au Québec!

En 1997, lors de la présentation de son deuxième spectacle 100% Barrette, il est victime d'un accident qui le contraint à ralentir ses activités professionnelles pendant quelques mois. Bien rétabli, Michel participe au Bye Bye de fin d’année. Entre ses tournages et ses spectacles, Michel ne chôme pas; il anime pour la saison 1998-1999, Planète en folie diffusée à TVA. Par la suite, André Dubois, s’inspirant de l’univers particulier de Michel, propose de lui écrire une comédie de situation sur mesure dans laquelle il tient le rôle principal. Il s'agit de KM/h diffusée à l’antenne de TVA, émission qui remporte un immense succès dès la première saison et qui durera 8 ans.

Pendant la saison 1999-2000, il anime avec Gildor Roy sur les ondes de CKMF 94.3 l'émission du matin, "C't'encore drôle". Il co-anime également avec Jacques Duval la série, Prenez le volant à l’antenne de TVA. À l'hiver 2000, Michel présente son spectacle "Quelques excès" et six mois plus tard, 50000 billets sont déjà vendus. Au printemps 2001, en gage d’amour de la part des téléspectateurs, Michel reçoit le Métrostar dans la catégorie « artiste émission d’humour » pour KM/h, et reçoit le même honneur en 2002.

À l’automne 2003, Michel anime l’émission du midi « Montréal Barrette » à CKOI,  96,9 FM.  En mars 2005, il est à la barre de l’émission du retour à la maison sur les ondes du 98,5 FM.  Il présente aussi, partout au Québec, son spectacle « 20 ans déjà, je me souviens » qui souligne ses vingt ans de carrière artistique et qui prend fin en 2005.  En décembre 2004, il incarne avec brio le rôle émouvant du père d’Alys Robi dans le film « Ma vie en cinémascope ».  En juillet 2005, il est de la distribution du film à grand succès, « Aurore ».  En décembre 2005, il incarne le beau-père de Maurice Richard dans le film qui porte le même nom. En février 2006, on peut apprécier Michel dans le rôle principal de la série « Un homme mort ». Le début de l’année 2007 marque un tournant pour Michel. Désirant ralentir le rythme et d’accorder du temps à sa famille, Michel quitte la radio qu’il anime avec brio depuis plus de 15 ans, KM/h signe sa dernière année avec autant de succès qu’aux premiers jours et son spectacle « 20 ans déjà, je me souviens » prend également fin après 4 ans de tournée.

Mais la pause n'aura pas duré longtemps, puisqu'il Michel reprend de plus belle et nous présente son nouveau spectacle « Drôle de journée » qui roulera pendant 4 ans. En 2008, Michel se voit proposer le rôle d’un sergent détective dans la série pour TVA, Le Gentleman, de Louis Choquette, aux côtés de David Boutin et Marie-Chantal Perron. De plus, en 2010, il incarne le rôle troublant mais combien percutant d’un père en détresse dans le film de Robert Aubert « À l’origine d’un cri ». En 2011, on peut apprécier son jeu dans le film « Le bonheur des Autres » de Jean-Philippe Pearson. En 2012, Michel ne peut s’empêcher de s’éloigner de la scène, alors il nous propose son 10e spectacle en carrière : Faut j’te raconte qui roulera pendant 3 ans.

Il animera avec France Castel une émission à Radio-Canada « Pour le plaisir » qui remporte un succès immédiat et qui sera à l’antenne pendant 8 ans. De plus, il nous présente sa nouvelle émission « Viens-tu faire un tour? où il anime avec brio et laisse la parole à ses invités! Finalement, à 58 ans et avec 33 ans de métier, Michel Barrette prouve encore une fois qu’il est le raconteur préféré des québécois, puisqu’il présentera son 11e one-man show au printemps 2016 : « Drôle de vie ».