Jean Nichol

Il est né à Windsor, près de Sherbrooke en 1944. Dès son tout jeune âge, soit vers l’âge de 7 ans, il est soliste de la chorale de son collège. Il débute professionnellement à l’âge de 17 ans après avoir suivi des cours de chant. C’est en créant son propre groupe «Les Commanders» qu’il découvre, le Rock’n roll et le Rythm & Blues. Cinq ans plus tard le groupe se sépare et par la suite, Jean évoluera seul sur scène. Le succès fut immédiat!

A la fin de 1968, tout le Québec fredonne «Oh lady Mary, Angélique, Premier amour, Sans toi, et beaucoup d’autres», Ces très grands succès seront suivis de plus de trente 45 tours,(dont 20 titres numéro 1 au palmarès) et de plusieurs albums. Il interprétera ses succès sur la scène de la salle Wilfried Pelletier de la Place des Arts en 1975.

En 1990, Jean devint un homme d’affaire avec plusieurs employés à son entreprise. Tout va bien jusqu’au jour fatidique ou il eut un très grave accident d’automobile, ce qui explique son absence prolongée de la scène Québécoise durant plusieurs années. Ayant frôlé la mort dans un grave accident de la circulation, c’est avec beaucoup de détermination et d’amour de son public et des gens qui l’entourent que Jean Nichol, aujourd’hui, nous revient plus fort que jamais.